Assemblée nationale : Le budget 2023 du ministère de la Justice arrêté à plus de 80 milliards F CFA

Assemblée nationale : Le budget 2023 du ministère de la Justice arrêté à plus de 80 milliards F CFA

Le  ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, passe devant les députés, ce jeudi 1er décembre. Ce, pour le vote du budget 2023 de son département arrêté à 80 579 498 733 F CFA en autorisations d’engagement (AE) et 76 779 498 733 F CFA en crédits de paiement (CP).
Ainsi, le constitutionnaliste a annoncé, d’après le rapport fait après les travaux en commission, que le projet de budget 2023 porte les ambitions du secteur pour renforcer les juridictions, garantir l’accès au droit pour tous les justiciables, doter l’Administration pénitentiaire de moyens pour améliorer la sécurité dans les établissements pénitentiaires et conforter la protection judiciaire des mineurs.
Le ministre a indiqué que la répartition des crédits de son département pour l’exercice 2023 s’organise autour des différents programmes budgétaires susmentionnés, qui seront mis en œuvre à travers des actions stratégiques, des activités détaillées et des données chiffrées.

Revenant sur les réalisations de la gestion 2022, Ismaïla Madior Fall a informé la consolidation de la modernisation du système judiciaire, l’amélioration sensible des conditions de vie des détenus, la protection et la prise en charge des enfants victimes, en danger ou en conflit avec la loi, ainsi que les activités de renforcement de la bonne gouvernance et la promotion des droits humains.
A ce propos, rappelle le document, il peut être cité, notamment, l’adoption de la loi sur le statut des réfugiés et apatrides, le traitement de 13 377 dossiers de médiations avec un taux de réussite de 55,23 % dans les maisons de justice, l’avènement du bracelet électronique comme alternatif à la détention provisoire et mode d’aménagement des peines, la mise à la disposition de l’Administration de la justice de 13 magistrats, 25 greffiers et 73 agents pénitentiaires tous grades confondus, des travaux d’extension et de réhabilitation des maisons d’arrêt et de correction (MAC) de Sébikotane et de Sédhiou pour un montant de 250 000 000 F CFA.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous souhaitez recevoir votre revue de presse par email chaque matin, abonnez ici !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Journal en Ligne will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.