CONCOURS GÉNÉRAL 2022 : LES FILLES DAMENT LE PION AUX GARÇONS, L’ÉCOLE PUBLIQUE TIENT SON RANG

CONCOURS GÉNÉRAL 2022 : LES FILLES DAMENT LE PION AUX GARÇONS, L’ÉCOLE PUBLIQUE TIENT SON RANG

e ministre de l’Éducation nationale, Mamadou Talla, a dévoilé, hier, à Diamniadio, les résultats de l’édition 2022 du Concours Général dont le parrain n’est pas encore connu. En attendant la cérémonie solennelle de remise des prix prévue le 11 août prochain au Grand Théâtre,  sous le thème « Pour un système éducatif ancré dans ses valeurs et ouvert aux compétences du 21ème siècle : Quelles réformes curriculaires », Le Soleil décortique, dans sa parution de ce samedi, les résultats de ce prestigieux rendez-vous du calendrier scolaire. 
Candidats évalués dans 32 disciplines 
Créé par le décret 61-213 du 30 mai 1961, modifié par le décret 61-454 du 04 décembre 1961, le Concours général, organisé pour les élèves des classes de Première et de Terminale, a pour objectif de distinguer les meilleur(e)s élèves des lycées d’enseignement général et technique, publics comme privés.
Il permet d’évaluer les candidat(e)s sur des sujets conformes aux programmes officiels, mais avec des épreuves d’un niveau plus exigeant que celui des examens et concours traditionnels.
Pour cette édition, les élèves ont composé dans 32 disciplines au total. Pour être candidat l’élève doit avoir une moyenne générale semestrielle au moins égale à 12/20 et une moyenne de 14/20, au moins, dans la discipline choisie.
À en croire Mamadou Talla, « les sujets ont été, dans l’ensemble, d’un niveau d’exigence conforme aux épreuves habituelles du Concours général. »
53 prix et 51 accessits 
Cette année, le nombre de candidats inscrits est de 2.722 (Public et privé) contre 2.132 en 2021, soit  590 candidats de plus. Les candidats sont ainsi répartis : 1.622 inscrits en Première dont 992 filles et 630 garçons (Public et Privé) ; 1.100 inscrits en Terminale dont 543 filles et 557 garçons. (Public et Privé).
Au total 104 distinctions dont 53 prix et 51 accessits ont été enregistrés, dont 60 distinctions en Première  et 44 en Terminale. Ainsi, on dénombre 75 distinctions pour le Public soit un pourcentage de 72,11% et 29 pour le Privé, soit 27,89%.
Sur les 104 distinctions, les filles ont totalisé 48 distinctions dont 25 Prix et 23 Accessits, soit 46,15% et les garçons ont eu 56 distinctions dont 28 Prix et 28 Accessits. Les lauréats sont au nombre de 95 dont 46 filles et 49 garçons.
En première, on note 54 lauréats dont 28 filles et 26 garçons  et en Terminale, 41 lauréats, dont 27 garçons et 14 filles. En fonction des statuts, on constate que le public arrive largement en tête avec en Première 40 lauréats contre 14 dans le Privé ; en Terminale 26 sont contre  et 15 dans le Privé.
Les scientifiques creusent l’écart
En outre, les élèves des séries scientifiques ont encore, cette année, remporté la plupart des distinctions y compris dans les disciplines des séries littéraires, aussi bien en Première qu’en Terminale. Car sur les 95 lauréats, 58 sont de la série S soit 61,05%.
À l’issue du concours, Mlle Fatou Niang, élève en classe de Première S2 au Lycée d’excellence Mariama Bâ de Gorée a été désignée meilleure élève du Sénégal. Elle a obtenu le 1er prix en version latine, le 2ème Accessit en version Grecque.
Fatou Bintou Fall, éléve en classe de S1 Lycée scientifique d’excellence de Diourbel, est désignée Meilleure élève scientifique du Concours général  pour les classes de première et Malick Sène, du Lycée scientifique d’excellence de Diourbel est désigné meilleur scientifique pour les classes de Terminale.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous souhaitez recevoir votre revue de presse par email chaque matin, abonnez ici !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Journal en Ligne will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.