Fatou Ly Mbow, Directrice réseau Senelec sur les coupures :  » Ce n’est pas à cause d’un mauvais fuel, mais… »

Fatou Ly Mbow, Directrice réseau Senelec sur les coupures :  » Ce n’est pas à cause d’un mauvais fuel, mais… »

Fatou Ly Mbow, Directrice réseau de la Senelec a apporté des clarifications, sur les ondes de la RFM, sur les coupures de courant enregistrées  depuis quelques temps. “Il s’agit de deux éléments isolés, renseigne-t-elle. Le dimanche 19 janvier à 17 heures 59 minutes, une opération de synchronisation était en train d’être menée sur la ligne Matam qui relie le réseau interconnecté de Manantali à celui de Senelec. Des perturbations ont été enregistrées. Un incident généralisé est donc survenu et s’est fait  ressentir dans l’ensemble du pays. C’est aux environs d’ailleurs de 20h 10 que la situation s’est améliorée”.

 Elle ajoute que les coupures de mardi dernier sont dues à un manque de combustible : « Il y a une centrale assez conséquente qui a été affectée par un manque de combustible et qui s’est retrouvée avec une puissance limitée. Cette situation a induit  un déficit de production au niveau de Senelec. c’est pourquoi nous nous excusons de ses désagréments ». Elle précise toutefois que ces coupures, survenues le mardi, n’étaient pas dûes à une mauvaise qualité de fuel.

Dans la même dynamique, Mme Mbow affirme que l’équilibre offre-demande est assuré actuellement : “La Senelec dispose d’une production suffisante qui lui permet de faire face à la demande actuelle. Parallèlement, la Sar est en train de prendre toutes les dispositions pour approvisionner les centrales de la Senelec et les privées”. Et de préciser que la Sar a des difficultés liées au contexte mondial avec la hausse du prix du baril mais fournit les meilleurs efforts. 

S’agissant des syndicalistes qui dénoncent un problème de management, Mme Mbow note que la Senelec n’a pas de problème de management, en attestent les résultats enregistrés.  » La Senelec a signé un contrat avec l’Etat du Sénégal qui lui a assigné des objectifs de qualité qui sont en train  d’être atteints », glisse-t-elle .

 Interrogée sur la baisse du prix de l’électricité, elle souligne qu’elle ne dépend pas de la Senelec mais de la Commission de régulation de l’électricité. “Il y a aujourd’hui beaucoup de facteurs dans la détermination des tarifs qui vont au-delà de la Senelec. Le Sénégal, n’étant pas un élément isolé du reste du monde,  subit forcément les répercussions de la guerre en Ukraine avec les hydrocarbures, le marché du gaz”, analyse-t-elle.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous souhaitez recevoir votre revue de presse par email chaque matin, abonnez ici !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Journal en Ligne will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.