Macky Sall annonce l’imminence des travaux de l’autoroute Dakar/ Tivaouane/ Saint Louis

Macky Sall annonce l’imminence des travaux de l’autoroute Dakar/ Tivaouane/ Saint Louis

La 7ème édition du forum international de la finance islamique en Afrique de l’ouest a été lancée ce lundi au Cicad de Diamniadio.

 Le Chef de l’Etat qui présidait l’événement a annoncé l’imminence du démarrage des travaux de l’autoroute Dakar/ Tivaouane/ Saint Louis, une infrastructure qui viendra davantage renforcer la connexion de la capitale à l’intérieur du pays pour un développement inclusif. 

PUBLICITÉ

Initié par l’Institut africain de finance islamique, le forum international de la finance islamique est un évènement majeur dans la stratégie affirmée de faire du Sénégal un hub des   marchés financiers islamiques en Afrique de l’ouest. 

PUBLICITÉ

A l’occasion, le Président de la République Macky Sall a informé que la mobilisation du financement de l’autoroute Dakar / Tivaouane/ Saint Louis est en très bonne voie.
L’operation  sera d’ailleurs finalisée et bouclée dans les meilleurs délais afin qu’on assiste rapidement au démarrage des travaux.

C’est la banque islamique de développement qui est en train de la mener.
Idem pour l’autoroute Mbour/ Fatick/ Kaolack qui sera bientôt livrée. 
Pour Macky Sall la recherche de financements innovants pour l’édification d’infrastructures de qualité est au cœur des politiques publiques développées par son gouvernement. 

C’est tout le sens de l’axe 1 du Plan Sénégal émergent(Pse) qui s’est déjà matérialisé par la réalisation d’ouvrages majeurs comme le Pont de la Senegambie,le Pont de Rosso et le Pont Nelson Mandela de Foundiougne.

La rareté des ressources longues pour le financement des infrastructures est telle que la finance islamique apparaît aujourd’hui comme un instrument innovant permettant de lever des fonds massifs dans des conditions douces  et attrayantes.
Malgré cette attractivité  l’Afrique ne capte que 5% des 4000 milliards de dollars qui circulent actuellement dans le monde en terme de transactions liées au marché financier islamique. 

En Afrique de l’ouest, seuls le Sénégal, le Nigeria ou encore le Mali sont en train de comprendre les enjeux pour tirer profit de ces fonds notamment à  travers l’émission de Sukuks( obligations islamiques).

Satisfecit décerné à Mouhamadou Lamine Mbacké 

C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles le Chef de l’Etat a publiquement remercié,félicité et encouragé le PDG de l’Institut de la finance islamique Mouhamadou Lamine Mbacké considéré à juste raison comme le pionnier de la finance islamique en Afrique de l’ouest. Il porte l’initiative de ce forum depuis 2010.
Sa structure a déjà formé plus de 2000 professionnels ( banquiers, assureurs et autres) au Sénégal et ailleurs en Afrique. 

La Banque islamique de développement(BID)  et sa filiale la banque islamique du Sénégal (BIS) ont  été confondues dans les mêmes appréciations pour avoir jusque-là largement favorisé l’émission de trois Sukuks en faveur de l’Etat du Sénégal pour un montant global de plus de 600 milliards fr cfa.

Des fonds levés pour l’édification d’ouvrages de développement. 

Cette 7ème édition du forum international de la finance islamique n’est pas comme les autres, elle a reçu l’onction massive de tous les Khalifes Généraux du Sénégal en particulier et de toutes les familles  religieuses en général. 

Au nom des Khalifes  généraux,Serigne Abdou Malick Niasse   de Kaolack a exprimé  toute la satisfaction des chefs religieux du Sénégal qui ont prié ensemble pour la réussite de l’événement et la consolidation de la paix et de la concorde dans notre pays.

Mouhamadou Lamine Mbacké initiateur de l’événement après avoir salué le leadership du Chef de l’Etat a expliqué les avantages comparatifs inestimables de la finance islamique avec à la clé des leviers de choix comme les Sukuks et la Fintech, finance digitale islamique en phase avancée de développement à l’image du mobile money ( transfert d’argent)…

Autant de supports et d’instruments de pointe qui participent largement à l’inclusion financière dans les pays africains. 


Plusieurs autres acteurs comme le conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers ( CREMPF) et les membres du corps diplomatique accrédités à  Dakar ont pris part à l’événement.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous souhaitez recevoir votre revue de presse par email chaque matin, abonnez ici !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Journal en Ligne will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.