Attaque de Ziguinchor : Sonko accuse la police de complicité

Attaque de Ziguinchor : Sonko accuse la police de complicité

C’est un Ousmane Sonko noir de colère qui s’est prononcé ce matin sur l’attaque dont lui et ses militants ont été victimes hier à Ziguinchor (bilan 3 blessés graves), par des nervis. Le leader de Pastef est très remonté contre la police nationale qui, selon lui, a été « complice » de l’attaque qui aurait pu virer au drame.

« Je déplore l’attitude de la police sénégalaise. Au Sénégal on n’a pas une police républicaine mais une police politique aux ordres de Macky Sall. Quand il y a eu l’incident, les responsables de l’Unacois ont appelé la police. Elle n’a déployé qu’un seul pick up avec deux policiers. Aucune intervention n’a été faite pour éviter le pire », déplore Ousmane Sonko.

« Je considère la police comme complice de ce qui s’est passé. Je n’indexe pas les policiers individuellement parce que je sais qu’ils n’y a pas plus patriote qu’eux mais je parle à ceux qui leur donnent des ordres. La chaîne de commandement est politicienne, politisée. Je rappelle à cette police qu’elle n’est pas une Gestapo», accuse Sonko qui informe qu’aucune poursuite ne sera intentée devant une « justice aux ordres ».

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *