Blanchi, le président de la FIBA, Hamane Niang, retourne à son poste

Blanchi, le président de la FIBA, Hamane Niang, retourne à son poste

La Fédération internationale de basketball (FIBA) a annoncé mardi le retour à ses fonctions du Malien Hamane Niang, blanchi des allégations selon lesquelles il avait gardé le silence sur des abus sexuels commis à l’encontre de basketteuses de son pays.
« La FIBA confirme que le rapport indépendant ne fournit aucune preuve à l’appui des allégations selon lesquelles le président, Hamane Niang, était au courant ou aurait dû être au courant des abus sexuels commis au sein de la Fédération malienne de basketball », affirme l’institution fédérale.
« L’officier d’intégrité [ayant] confirmé mon innocence, je vais maintenant reprendre mes fonctions officielles à la FIBA », a déclaré M. Niang, élu président de l’organisme international en août 2019.
L’enquête au terme de laquelle il a été blanchi « est d’une importance primordiale », a-t-il jugé, assurant son « soutien personnel et inconditionnel aux victimes » des abus sexuels signalés.
« Ces infractions doivent être dûment poursuivies par la FIBA dans le cadre de procédures indépendantes », a soutenu Hamane Niang, ancien président de la Fédération malienne de basketball (FMB).
En juin dernier, il avait accepté de se retirer de la présidence de la FIBA, pendant qu’une enquête était menée sur les allégations de harcèlement sexuel à la FMB.
Les soupçons d’abus sexuels avaient été révélés par le journal américain The New York Times et Human Rights Watch, une organisation de défense des droits de l’homme, poussant la FIBA à ouvrir une enquête.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *