LSFP: Le Syndicat des joueurs professionnels dénoncent des cas “de licenciement abusif”

LSFP: Le Syndicat des joueurs professionnels dénoncent des cas “de licenciement abusif”

L’Union nationale des footballeurs professionnels du Sénégal (UNFP/S) a dénoncé mercredi des licenciements abusifs dont seraient victimes des joueurs, parmi lesquels trois sont de l’ASAC Ndiambour (ligue 1 sénégalaise).

’Nous avons appris que trois joueurs du Ndiambour ont été licenciés abusivement, nous appelons ce club à revenir sur cette décision’’, a déclaré le Secrétaire général de l’UNFP/S, Lamine Mboup, lors d’une rencontre avec la presse.

Si le club évoluant en Ligue 1 sénégalaise ne s’exécute pas, le syndicat va saisir la Chambre de résolution des litiges de l’instance dirigeante du football national et même aller plus loin en saisissant l’inspection et le tribunal du travail, a averti Lamine Mboup.

Interrogé par l’APS, le secrétaire général de l’ASAC de Louga, Ndiamé Ndiaye, a rejeté cette version des faits, parlant plutôt de séparation à la suite d’un bilan fait par la direction technique du club. Il explique que le club lougatois a décidé de se ‘’passer de leurs services’’ en raison du fait qu’’’ils n’ont pas été performants’’.

Il précise que dans l’article 2 de leur contrat, ‘’il a été bien spécifié que s’ils ne répondent pas aux attentes, on peut mettre fin’’ à leur collaboration. Il relève aussi que les joueurs licenciés ont eu ‘’des comportements aux antipodes des règles établies en interne’’. Leur départ n’a rien à voir avec leur décision d’observer le jeûne du Ramadan, a-t-il précisé. ‘’Comment peut-on imaginer que des joueurs du Ndiambour de Louga aient été licenciés pour avoir observé le jeûne ?’’, s’est-il interrogé. ‘’Toute séparation est difficile, mais nous avons décidé de le faire en respectant le règlement’’, a-t-il insisté. Il souligne que le Ndiambour, qui est en position difficile en Ligue 1, a décidé de se renforcer en recrutant six joueurs pour la phase retour du championnat.

En plus du Ndiambour de Louga, a regretté le secrétaire général de l’UNFP/S, plusieurs autres clubs agissent de la même manière. ‘’Ça ne peut pas continuer et en plus de dénoncer, nous allons user de toutes les formes de droit pour nous faire entendre’’, a averti l’ancien attaquant des Lions du Sénégal, exhortant les pratiquants à plus de solidarité entre eux.

Aussi Lamine Mboup appelle-t-il les joueurs à être plus regardants sur les contrats à signer. ‘’Ils doivent être vigilants sur ce qu’ils signent, ils doivent exiger d’entrer en possession de leur contrat’’, a-t-il dit.

Il prévient que son syndicat est prêt à aller au bout contre les clubs ne respectant pas leur signature. Pour cela, tout sera mis en œuvre jusqu’à la saisine des instances internationales par le canal de la FIFPRO, le syndicat des joueurs professionnels au niveau mondial, assure-t-il. ‘’Nous avons les moyens d’aller loin et d’obtenir gain de cause’’, a ajouté M. Mboup, un ancien attaquant de la Jeanne d’Arc passé en Egypte (Port Said) et en France (Martigues).

Depuis 2009, le football sénégalais a lancé une Ligue professionnelle composée de 28 clubs, 14 en Ligue 1 et 14 autres en Ligue 2.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *