Saint-Louis / Journée internationale de la presse : Les correspondants crachent leurs maux

Saint-Louis / Journée internationale de la presse : Les correspondants crachent leurs maux

A l’instar des autres régions du pays, les membres de la Coordination des Associations de la Presse (CAP) ont organisé ce lundi 3 mai 2021 un sit-in principalement pour « dénoncer les écarts, violations et agressions dont la presse a été victime dans notre pays » et dont elle est d’ailleurs victime au quotidien pratiquement partout dans le monde.

Ce sit-in national a aussi été une occasion pour les correspondants de Saint-Louis d’évoquer aussi leur situation au quotidien.

En effet, dans le mémorandum remis au préfet de Saint-Louis, les journalistes ont regretté les conditions difficiles de travail, la précarité et le manque d’outil de travail adéquat. Dans cette même lancée, ils ont aussi exprimé leur inquiétude par rapport à la délivrance de la carte national de presse.

« Nous attirons également l’attention du ministre de la Communication et de la commission de délivrance de la Carte nationale de presse, sur la nécessité de la prise en charge spécifique de la situation des correspondants qui, si l’on s’en tient à la formule retenue pour bénéficier de la carte de presse, risquent d’être laissés à quai.

Par conséquent, nous sollicitons du ministre de la Communication que ces correspondants soient représentés dans la commission chargée de mener le processus de délivrance de cette carte de presse pour éviter que ces travailleurs dont certains ont fait plus de 10 ans de carrière dans la presse subissent une injustice », ont mentionné les journalistes dans leur mémorandum.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *