Autoroute à péage et propos de Macky Sall : Ousmane Sonko sort du silence, avec des révélations

Autoroute à péage et propos de Macky Sall : Ousmane Sonko sort du silence, avec des révélations

La déclaration de Macky Sall sur l’autoroute à péage fait réagir la classe politique. Après Guy Marius Sagna ou encore Abdoul. Mbaye, c’est désormais Ousmane Sonko qui s’offusque.

Sur sa page Facebook, le leader de Pastef condamne les propos du chef de l’Etat. Avec des chiffres à l’appui, Sonko affirme que cette autoroute a péage est une arnaque pour le citoyen sénégalais. Voici, in extenso, sa publication sur Facebook.

« UN LION ÉGARÉ EN PLEINE SAVANE ! »

Les Partisans du président légal et illégitime du Sénégal doivent certainement s’arracher le cheveux chaque fois que leur champion s’éloigne du texte préparé par ses officines pour improviser un discours.

Après avoir menacé la population dubitative d’aller faire don de leurs vaccins contre la Covid-19 à d’autres pays, voilà que monsieur Macky Sall frappe à nouveau ! Cette fois-ci, il renvoie tout simplement ses administrés, qui n’auraient pas les moyens d’honorer les tarifs exorbitants de l’autoroute à péage, à leur situation de «misérables damnés de la République», tout juste bons à endurer les secousses éreintantes des routes «alternatives» périlleuses qui, si l’on suit sa logique, ne méritent aucune attention de l’État.

Tristes propos sortis de la bouche d’un homme « élu » par un peuple pour assurer une offre de biens et services publics satisfaisante et équilibrée à tous.

Au-delà de la forme, déplorable comme souvent, monsieur Macky Sall a totalement faux dans le fond.

Certes, il est tout à fait admis qu’un péage soit la rémunération, la contrepartie d’un investissement public ou privé offrant un gain de temps à l’usager. Sauf qu’une autoroute n’est pas forcément payante car partout dans le monde, il existe des réseaux gratuits de qualité à côté des péages. Ce que monsieur Macky Sall ignore, c’est que les concessions d’autoroutes n’exonèrent pas les pouvoirs publics (États et collectivités locales) de leurs responsabilités par ailleurs, mais au contraire, doivent leur permettre de mieux se consacrer à l’amélioration des infrastructures secondaires.

La réalisation d’une autoroute à péage peut prendre la forme d’une concession, par laquelle l’État délègue à un concessionnaire la charge totale de l’infrastructure (financement, construction, exploitation et entretien) évitant ainsi au contribuable de payer impôts et taxes.

Pour le cas de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, il s’agit d’une grosse arnaque contre le citoyen sénégalais. Son financement se répartit selon les éléments ci-après (Origine du financement, montants en FCFA, (Pourcentage de participation), [Part réelle de l’État/Eiffage]) :

État du Sénégal 181 500 000 000, (49,39%), [83,40%];
Banque Mondiale: 52 500 000 000, (14,29%)
BAD : 33 200 000 000, (9,03%)
AFD : 39 300 000 000, (10,69%)
EIFFAGE : 61 000 000 000, (16,6%), [16,6%]
TOTAL : 367 500 000 000, (100,00%), [100%]

Pape Savare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *