​Intense lobbying pour un 4ème mandat d’Augustin Senghor – Le ministre Abdoulaye Sow s’en mêle…Révélations !

​Intense lobbying pour un 4ème mandat d’Augustin Senghor – Le ministre Abdoulaye Sow s’en mêle…Révélations !

Alors qu’il est interpellé par les 100.000 logements sociaux promis par le président de la République en tant que ministre en charge de ces questions, Abdoulaye Sow plaide ouvertement pour une énième réélection de maître Augustin Senghor à la tête de la Fédération sénégalaise de football. 
D’ailleurs, dakarposte tient de ses perspicaces réseaux de renseignements qu’il a invité ce dimanche plus d’une dizaine de présidents de ligues régionales à un grand   » ndogou « , dans le but assurément d’obtenir leur soutien pour un quatrième mandat d’Augustin Senghor.
En tant que président de la ligue régionale de Kaffrine, Abdoulaye Sow qui cumule ses fonctions à la fédé avec son poste de ministre de l’Urbanisme est un des affidés d’Augustin Senghor, et il a même été son Directeur de campagne lorsque celui-ci a tenté de briguer la présidence de la CAF.
Récemment, en se prononçant sur une éventuelle candidature de Saër Seck, il a souhaité que ce dernier ne se présente pas face à Augustin Senghor, ce qui signifie qu’il est acquis à la cause de celui qui prétend à un quatrième mandat, le mandat de trop dénoncé par tous les sportifs de notre pays. Même si le cumul de postes n’est pas expressément interdit, il est  de bon ton de démissionner de certains postes lorsque l’on est nommé ministre, qui plus et ministre de l’Urbanisme.
D’ailleurs, dans une lettre ouverte publiée dans la presse, le défunt journaliste sportif, le doyen Magib Sène attirait l’attention de monsieur Sow, alors récemment nommé ministre, sur les dangers de cumuler une fonction ministérielle et un poste électif, mais ce dernier n’en a cure, tant il est habitué au luxe des grands hôtels et aux tribunes officielles des grands stades d’Afrique et d’ailleurs. 
Ce lobbying intense en faveur de maître Senghor est indigne, inadmissible, c’est comme si l’on se moquait des Sénégalais en leur faisant croire que seul ce dernier est capable de diriger la fédé alors que des candidats très sérieux sont présents, comme le président Mady Touré par exemple.
 Quoi qu’il en soit, Augustin doit dégager après plus de 12 ans d’échecs répétés et ce n’est pas le lobbying d’Abdoulaye Sow qui y changera quelque chose. Wassalam !

Pape Savare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *