Visite mouvementée à Sédhiou : Les vérités de Guy Marius Sagna

Visite mouvementée à Sédhiou : Les vérités de Guy Marius Sagna

Guy Marius Sagna et Cie, en visite à Sédhiou, n’ont pas tenu leur conférence dans les conditions les meilleurs, ce samedi. Ils ont été attaqués à coups de pierres par des jeunes qui ont voulu perturber leur rencontre. S’exprimant sur les faits, Guy Marius Sagna les impute au camp du maire de Madina Wandifa Malang Seyni Faty. « Des voyous à la solde du bandit foncier Malang Seny Faty ont érigé un check point pas loin de celui de l’armée. Ils arrêtaient toutes les voitures en provenance de Ziguinchor pour vérifier s’il s’agissait de nous pour nous empêcher d’entrer à Médina Wandifa.
Notre chauffeur a foncé et nous avons pu tenir notre conférence jusqu’à la fin malgré les pluies de pierres et les affrontements dehors », a fait savoir le coordonnateur de Frapp France Dégage. Qui prévient que le président Macky Sall sera pris pour responsable de toute tragédie qui aura lieu à Médina Wandifa. Poursuivant son argumentaire, il demande au procureur « de faire dans le dossier du spoliateur foncier et député Malang Seny Faty autant de vitesse et de précipitation que dans le dossier du député Ousmane Sonko ». A la DESCOS, il lui demande de « faire preuve dans le dossier de l’accaparement des terres de Médina Wandifa de la même vitesse que quand il s’est agi pour la DSCOS de démolir Mbour 4, Gadaye, Tivaouane peulh… »
Une grande manifestation à Ziguinchor pour un autre hôpital régional
Guy Marius Sagna en tournée dans le Sud du pays a fait également un tour à l’hôpital régional de Ziguinchor. Il a dénoncé l’état dans lequel cet hôpital se trouve. « Nous sommes allés à l’hôpital régional de Ziguinchor. Des gens y meurent quand on change les bouteilles d’oxygène alors qu’il y a une centrale d’oxygène qui ne demande qu’à être raccordée aux différents services pour quelques millions. Au même moment le directeur de l’hôpital construit une 2e centrale d’oxygène pour 203 millions », a explique-t-il.
Avant d’ajouter : « Dans cet hôpital il n’y a pas suffisamment de médecins spécialistes. Certains travailleurs y sont depuis plus de 10 ans des stagiaires et d’autres depuis plus de 20 ans des prestataires, pendant que d’autres sont payés 40.000 FCFA par mois. La CMU doit 721 millions à l’hôpital régional de Ziguinchor et veut faire signer – si ce n’est déjà fait – au directeur de l’hôpital une reconnaissance de d’être de 116 millions de FCFA. Et les 600 autres millions ? ».
Il a ainsi exprimé sa solidarité à l’intersyndicale des travailleurs de l’hôpital régional de Ziguinchor. Il annonce une grande manifestation à Ziguinchor pour un autre hôpital régional. Un autre hôpital régional est nécessaire à Ziguinchor, selon lui. Il invite toute la diaspora de la Casamance à se préparer aussi à manifester partout pour refuser la transformation de cet hôpital qui couvre la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry en mouroir, en cimetière. « Au même moment, des milliards ont été dégainés par le Président Macky Sall pour financer les récents meetings de son parti. Le panafricanisme c’est aussi d’avoir de bons hôpitaux pour en faire bénéficier à nos frères et sœurs africains les plus proches. Pour cela, nous marcherons à Ziguinchor », prévient-il.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *