Les gambiens ferment leurs frontières aux transports en commun sénégalais

Les gambiens ferment leurs frontières aux transports en commun sénégalais

A compter du 19 février, plus aucun véhicule de transport en commun, en provenance du Sénégal, ne pourra entrer en Gambie. L’annonce est du président dudit syndicat, Omar Ceesay qui a fait face à la presse hier après-midi à Banjul. Cette mesure radicale est une riposte à l’interception de bus gambiens par les transporteurs sénégalais à Karang.

Souare Mansour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous souhaitez recevoir votre revue de presse par email chaque matin, abonnez ici !

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Journal en Ligne will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.