Covid-19: les pays d’Europe multiplient les mesures face à la deuxième vague de l’épidémie

Covid-19: les pays d’Europe multiplient les mesures face à la deuxième vague de l’épidémie
France, Allemagne, Royaume-Uni... l'Europe face à la menace d'une deuxième  vague de Covid-19

Covid-19: les pays d’Europe multiplient les mesures face à la deuxième vague de l’épidémie

Des automobilistes font la queues pour se faire tester au Covid-19 à l'hôpital San Paolo de Milan le 15 octobre 2020.

De nouveau durement frappée par l’épidémie de Covid-19, de nombreux pays européens ont mis en places de nouvelles restrictions avec notamment des reconfinements et des couvre-feux.

Toute l’Europe est désormais balayée par la deuxième vague de Covid-19. Au Pays de Galles, une des quatre nations du Royaume-uni, un « pare-feu » est mis en place avec l’instauration d’un confinement de deux semaines comme au mois de mars. À partir de 18h00 vendredi, il sera demandé aux plus de trois millions d’habitants de la province britannique de « rester à la maison », a expliqué le Premier ministre gallois Mark Drakeford lors d’une conférence de presse, ajoutant que la durée de ce « pare-feu » est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace.

La Slovénie va mettre en place un couvre-feu dès mardi. Les deux millions d’habitants de ce pays membre de l’Union européenne n’auront pas le droit de sortir entre 21h00 et 06h00 du matin. Les rassemblements vont par ailleurs être limités à 6 personnes contre 10 auparavant et l’ensemble des déplacements entre les 12 régions du pays interdits.

En Belgique, cafés et restaurants sont désormais fermés pour quatre semaines et un couvre-feu entre ce lundi en vigueur de minuit à 05h00 pour endiguer la « montée en flèche » de l’épidémie. Les autrichiens sont quant à eux  appelés à « tout faire pour empêcher un second confinement ».

Tour de vis en Italie

L’Italie, le pays européen le plus touché  par la première vague avec 414 000 cas et 36 500 décès a passé le cap des 10 000 nouveaux cas par jour. Le gouvernement a donc décidé d’imposer des mesures strictes. Les fonctionnaires passent au télétravail pour alléger les transport public, toutes les fêtes et foires locales sont annulées et les maires pourront décider d’imposer des couvre-feux à 21 heures pour prévenir la flambée des cas. Quant aux italiens qui ne portent pas de masques dans l’espace public, ils risquent une amende de 1 000 euros. 

Avec plus de 8 000 morts recensés en sept jours, l’Europe, où le seuil des 250 000 morts a été franchi dimanche, connaît son plus lourd bilan sur une semaine depuis la mi-mai, conduisant ainsi de nombreux pays à multiplier les mesures sanitaires.

Thierno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *