Un prof d’histoire ayant montré les caricatures du Prophète décapité près de Paris

Un prof d’histoire ayant montré les caricatures du Prophète décapité près de Paris

Un prof d’histoire ayant montré les caricatures du Prophète décapité près de Paris

Le parquet anti-terroriste français a annoncé vendredi avoir été saisi après qu’un homme a été décapité à Conflans Saint-Honorine, près de Paris, et son agresseur présumé, blessé gravement par balle par la police, dans une ville voisine.

L’homme décapité était un prof d’histoire d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine. Il avait été signalé le 5 octobre dernier par des parents d’élèves parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet en classe, d’après nos informations, confirmant des sources policières à l’AFP.

L’enquête sur ces faits qui se sont déroulés vers 17h00 (15h00 TU), a été ouverte pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle, a précisé le Parquet national antiterroriste (Pnat) à l’AFP.

Les policiers de la brigade criminelle de Conflans Saint-Honorine, à une cinquantaine de km au nord-ouest de Paris, ont été appelés pour un individu suspect rôdant autour d’un établissement scolaire, selon cette source.

Sur place, les policiers ont découvert la victime et à 200 mètres plus loin, sur la commune d’Eragny, ils ont tenté d’interpeller un homme porteur d’une arme blanche qui les menaçait et ont fait feu sur lui, le blessant grièvement.

Un périmètre de sécurité a été installé et le service de déminage appelé, en raison d’une suspicion de gilet explosif. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, en déplacement au Maroc, a décidé de rentrer immédiatement à Paris.

RFI

Thierno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *